Stéphane, Quimper (29)

Fonction : Directeur des ventes
Entité et lieu de travail : Agence Foncia – Quimper (29)
Encadrer et dynamiser une équipe de 30 collaborateurs et collaboratrices répartis sur 8 agences, et veiller à l’atteinte des résultats, voici le quotidien de Stéphane Kubler.

Interview

Quelle est la première chose que vous faites en arrivant au travail le matin ?
Mon premier réflexe est une règle de vie tellement simple et juste normale à mon sens : saluer les collaborateurs et collaboratrices un par un en leur demandant si tout va bien ! Si je perçois une réponse ambiguë ou un malaise, nous en discutons ensemble de suite ou à l’issue de la réunion. Hors de question pour moi de passer à côté. Cela peut être des difficultés professionnelles, voire même personnelles, mais libre à chacun de dire ce qu’il veut. Je trouve ce moment privilégié, et si je peux apporter mon aide, je le fais sans hésitation.

Quelle est la facette de votre métier que vous préférez ?
Vivre le terrain au travers de mes équipes, leur apporter des solutions permettant d’aboutir, en gros, les accompagner dans leur réussite ! J’ai énormément de chance de travailler avec de si belles équipes !

Quelle est la facette de votre métier la plus difficile/compliquée ?
Prendre des décisions justes lors d’arbitrages entre consultants. Il est plus facile de décevoir que de satisfaire, je reste donc très prudent dans ma prise de décision après avoir bien pris en compte la situation.
   

«  Les clients veulent de l’honnêteté, de la simplicité et un bon accompagnement tout au long du processus de vente. »

   
Quel est le cliché professionnel que vous souhaiteriez voir disparaître ?
L’agent immobilier sans scrupules, prêt à tout pour faire une vente et pour lequel seule la commission compte. Nous accompagnons au quotidien nos clients avec professionnalisme et empathie, en prenant en compte leurs demandes et envies, pour trouver le bien qui leur correspond. Leur satisfaction est notre priorité !

Quelle est selon vous la plus belle des attitudes à avoir face à des clients ?
Ce qui fonctionne aujourd’hui, c’est de rester soi-même. Les clients veulent de l’honnêteté, de la simplicité et un bon accompagnement tout au long du processus de vente. Les consultants qui réussissent le mieux sont celles et ceux qui savent conserver leur naturel tout en restant professionnels, pour moi la clé est là.

Quelle est votre plus belle expérience client ?
2009, un client d’une autre région ayant vendu son bien et cherchant à se reloger rapidement. Il n’avait pas internet et une amie lui avait parlé d’un des biens que je venais de mettre en ligne. Après plusieurs échanges téléphoniques, je me suis rendu sur place et ai pu lui transmettre plusieurs planches photos par voie postale, toutes accompagnées de descriptifs. Il m’a appelé et acheté la maison à distance, il n’est venu que le jour de la signature de l’acte authentique ! Une heure avant la signature, nous nous sommes rendus sur place et il m’a dit : « Aucune surprise, cela correspond exactement à ce que vous m’avez transmis, merci beaucoup pour votre travail ! » Aujourd’hui cela paraît presque normal avec les photos par e-mail et les visites en visioconférence, mais à cette époque pas si lointaine, c’était exceptionnel.
   

«  J’analyse et comprends les difficultés des tâches et actions de chacun. »

   
Quel est le plus beau message qu’ait pu vous adresser un client ou une cliente ?
« Merci beaucoup, sans vous nous n’aurions pas trouvé notre bonheur et tout s’est bien passé. » C’est ce message qui donne un vrai sens à notre métier, une vraie reconnaissance de nos compétences et de notre savoir-faire.

Dans quel engagement de Foncia vous reconnaissez-vous le plus : expertise, réactivité ou transparence ? Pourquoi ?
J’exerce l’immobilier depuis 20 ans, dont 15 sur le terrain, je peux donc apporter une certaine expertise en fonction de mon vécu et mes expériences. Cela me sert énormément lors de nos réunions, avec une bonne maîtrise des dossiers et des solutions rapides sur les points de difficultés. Mais par-dessus tout, j’analyse et comprends les difficultés des tâches et actions de chacun.

Si vous étiez architecte, quel bâtiment auriez-vous souhaité concevoir ?
Sans aucune doute, l’Empire State Building. J’adore le style Art Déco et les années 30, je suis toujours stupéfait par la qualité de sa construction et son architecture, surtout avec les moyens de l’époque.

Avec quelle célébrité aimeriez-vous prendre un verre/être voisin ou voisine ?
Keanu Reeves, passionné de motos tout comme moi. Je me verrais bien prendre un verre avec lui dans un atelier rempli de belles machines et discuter mécanique. Un bon moment assurément !