Frédéric, Cannes (06)

Fonction : négociateur transaction
Entité et lieu de travail : Foncia transaction – Cannes (06)
Frédéric Thiercelin s’occupe de tous les aspects de la vente d’un bien, de la prospection à la vente finale, en passant par l’estimation, la visite et la négociation avec les clients.

Interview

Quelle est la première chose que vous faites en arrivant au travail le matin ?
En arrivant, la première de mes actions est d’allumer ma tablette afin de planifier ma journée de travail.

Quelle est la facette de votre métier que vous préférez ?
La relation humaine avec les clients et la diversité qu’apporte la transaction. Des missions variées, la vente de biens en tout genre, des relations avec les différentes parties prenantes, le tout depuis 1996…

Quelle est la facette de votre métier la plus difficile/compliquée ?
La relance systématique de tous les intervenants : les notaires, les banques, les mairies… Nous passons une partie assez conséquente de nos journées à les relancer pour faire avancer les projets.

Que diriez-vous de Foncia à un ami ou une amie qui souhaiterait y travailler ?
Foncia est une très belle société, bien structurée, qui a su évoluer depuis sa création il y a 50 ans pour asseoir son leadership et devenir un acteur incontournable de l’immobilier.

« Les missions de l’agent immobilier et son professionnalisme sont trop souvent minimisées. »

Quel est le cliché professionnel que vous souhaiteriez voir disparaître ?
Le « non professionnalisme » de l’agent immobilier, qui « n’est qu’un ouvreur de porte ». C’est bien plus que cela. On conseille les clients, on les oriente, on découvre avec curiosité leur projet (vente, achat, investissement financier), grâce à une écoute sincère. On joue également un rôle financier, juridique, technique. Bref, les missions de l’agent immobilier et son professionnalisme sont trop souvent minimisés.

Quelle est selon vous la plus belle des attitudes à avoir face à des clients ?
J’y reviens, mais le professionnalisme. Il faut savoir être et rester professionnel dans chaque situation.

Quelle est votre plus belle expérience client ?
J’ai vendu un deux-pièces à un couple de retraité de 80 ans qui se sont mis ensemble après s’être rencontrés à plusieurs reprises. Ils sont tombés amoureux comme à 20 ans !

Quel est le plus beau message qu’ait pu vous adresser un client ou une cliente ?
Il s’agit d’un client, qui acheté son bien il y a quelques années déjà, qui me remercie chaleureusement à chaque fois que je le vois. Il parle également de moi à son entourage et à sa clientèle car il possède un commerce en bord de mer. Je le retrouve toujours avec le même enthousiasme que lors de la signature de son bien.

Dans quel engagement de Foncia vous reconnaissez-vous le plus ? Pourquoi ?
Je me reconnais le plus dans l’expertise. Les outils informatiques nous aident en cela. Ils permettent d’obtenir et de centraliser les données pour travailler plus efficacement, d’avoir accès aux informations facilement. Ils nous poussent à devenir expert dans notre métier.

Si vous étiez architecte, quel bâtiment auriez-vous souhaité concevoir ?
J’aurais souhaité construire un château, pour son histoire qui traverse les siècles et les époques, et le sens qui évolue au fil des années. Un château est une vraie richesse historique.

Avec quelle célébrité aimeriez-vous prendre un verre/être voisin ou voisine ?
Un sportif, car le sport entretient le corps et l’esprit ! Je fais beaucoup de sport aquatique (kitesurf, voile, paddle), rencontrer un sportif et échanger sur sa passion est toujours enrichissant.

Avez-vous une anecdote professionnelle drôle, embarrassante, surprenante… que vous n’avez jamais racontée ?
Un jour, une cliente suédoise d’origine française est venue me voir pour acheter un bien. Ayant des ancêtres d’origine champenoise, mon nom lui semblait familier. Par la suite, passionnée de généalogie, elle m’a envoyé l’arbre généalogique de ma famille qui s’est révélé correct ! Le monde est petit et rien n’arrive par hasard.