Floriane, Bordeaux (33)

Fonction : Principale de gérance monopropriété
Entité et lieu de travail : Foncia Bordeaux – Bordeaux (33)
Floriane Moortgat gère des monopropriétés (un propriétaire unique pour l’intégralité de l’immeuble) au sein d’une cellule dédiée. Cela inclut bien sûr les lots d’habitation et les parties communes, mais aussi les locaux commerciaux dont disposent la plupart des immeubles de ce type.

Interview

Quelle est la première chose que vous faites en arrivant au travail le matin ?
Mon café ! Et puis j’allume mon ordinateur en parallèle. Nous sommes quatre collègues dans le bureau à faire partie du pôle monopropriétés, et lorsque tout le monde arrive, on se dit bonjour et on discute un petit moment pour prendre des nouvelles et démarrer la journée.

Quelle est la facette de votre métier que vous préférez ?
Parmi les spécificités de la monopropriété, j’apprécie la partie technique, qui concerne principalement les travaux, le fait de découvrir ce que l’on peut mettre en place dans l’immeuble pour valoriser ce patrimoine. Il y a également toute la partie coordination et relation privilégiée avec le client, qui diffère d’une gestion de copropriété puisqu’il n’y pas un conseil syndical en face mais un client unique.
  

«  Le sourire, l’écoute, la bienveillance et le conseil sont pour moi les bases de notre métier. »

  
Que diriez-vous de Foncia à un ami ou une amie qui souhaiterait y travailler ?
Chez Foncia, il y a à disposition beaucoup d’outils qui se développent et des formations qui nous permettent sans cesse d’évoluer. Comparé à d’autres cabinets, il existe pas mal d’applicatifs pratiques, comme les billes argumentaires par exemple. Enfin, le management est bienveillant, notamment dans notre cellule, et permet une vraie entente, de l’écoute et de l’entraide. Dans notre pôle dédié, on est solidaire à tous les niveaux !

Par quels mots entamez-vous une rencontre avec des clients ?
« Bonjour monsieur », « Bonjour madame », avec le sourire évidemment !

Quelle innovation aimeriez-vous apporter dans votre activité ?
Il ne s’agit pas d’une innovation à proprement parler, mais d’une amélioration continue de nos outils pour rendre la gérance pure des monopropriétés plus accessible. Il existe des processus, des applicatifs, des modes opératoires mais qui doivent continuer d’être adaptés à chaque métier, rendus plus intuitifs pour un gain de temps optimal.

Quelle est selon vous la plus belle des attitudes à avoir face à des clients ?
Le sourire, l’écoute, la bienveillance et le conseil sont pour moi les bases de notre métier. Savoir conseiller et expliquer à notre client qu’il est possible de faire mieux que ce qui était envisagé au départ, dans la bienveillance et l’écoute, est très important.

Quelle est votre plus belle expérience client ?
Lorsque j’arrive à créer un lien de réelle confiance avec le client, qui permet un échange plus constructif et plus ambitieux dans les différents projets, comme les travaux d’entretien par exemple, c’est déjà une très belle expérience. Mais lorsqu’il rachète un lot et souhaite continuer la relation, cela crée un vrai lien de confiance, d’échange, et permet une relation plus durable.

Quel est le plus beau message qu’ait pu vous adresser un client ou une cliente ?
« Merci ». Je trouve que c’est déjà beaucoup. « Merci pour votre écoute », « Merci pour votre professionnalisme », ce sont des remerciements qui font du bien. Dans notre société, le feedback négatif a tendance à être très utilisé comparé au positif, cela fait du bien d’entendre de sincères mercis de la part de nos clients.

Dans quel engagement de Foncia vous reconnaissez-vous le plus : expertise, réactivité ou transparence ? Pourquoi ?
L’engagement dans lequel je me reconnais le plus est l’expertise. Je fais un travail technique dans lequel j’apprends chaque jour, notamment avec la cellule monopropriété. Je me spécialise au quotidien, après chaque chantier, chaque visite, dans mon métier.