Virginie, Élancourt (78)

Fonction : gardienne d’immeuble
Entité et lieu de travail : résidence Les académies – Élancourt (78)
Virginie Wibaut prend soin de la copropriété et des personnes qui y vivent. Ménage et désinfection des parties communes, accueil des différents prestataires, échanges avec le syndic et les locataires…

Portrait

Au numéro 1 de la rue de Bruxelles à Élancourt (78) se dresse un immeuble de 15 étages qui domine les alentours. Gardienne de la résidence Les académies depuis 18 ans, Virginie Wibaut en connaît les moindres recoins, du parking au toit. « La copropriété, c’est ma grande maison. J’y vis la semaine, et donc je veux m’y sentir bien. Tout doit être propre, rien ne doit traîner. »

Plus facile à dire qu’à faire avec 160 logements, surtout quand ils sont occupés exclusivement par des étudiantes et étudiants à l’Institut international de l’image et du son (3iS) voisin. « À 18 ans, ils découvrent la vie d’adulte, loin de chez eux… Ce n’est pas dans ma fiche de poste, mais je fais souvent office de mère de substitution ou d’assistante sociale ! »

Chaque matin et chaque fin de journée, Virginie Wibaut prend soin de la copropriété et des personnes qui y vivent. Ménage et désinfection des parties communes, accueil des différents prestataires, échanges avec le syndic et les locataires… « Avant j’étais coiffeuse. Au fond, ce que j’aime, c’est le contact humain. Ça rend la situation actuelle encore plus dure à vivre. »

Employée par le syndicat des copropriétaires, Virginie Wibaut est leur femme de confiance sur place, puisqu’aucun n’occupe son bien. Ainsi, elle gère également la relocation des appartements à chaque rentrée, et travaille en lien étroit avec le syndic Foncia. « C’est un partenaire dans la vie de l’immeuble, qui prend par exemple le relais le week-end, en cas d’urgence. »

Le ravalement des façades de la copropriété lui prend beaucoup de temps, avec cette poussière à chasser et ce chantier à surveiller, mais Virginie Wibaut refuse de se plaindre. « Je suis au courant de tout ce qui se passe ici, je connais tout le monde autour, les gens respectent mon travail, et j’aime ce que je fais… Que demander de plus ? »