Valérie, Fréjus (83)

Fonction : Gestionnaire location vacances
Entité et lieu de travail : Foncia Grand Bleu – Fréjus (83)
Valérie Borjon est en charge de la rentrée de mandats, de la gestion et commercialisation des logements et de la gestion des séjours des vacanciers.

Interview

Quelle est la première chose que vous faites en arrivant le matin ?
Chaque matin, j’ai un rituel : je fais le tour des bureaux de mes collègues pour leur dire bonjour toujours avec le sourire, et je prends le temps de savoir comment ils vont. Ensuite, je réponds à mes e-mails dont j’ai pris connaissance sur mon portable avant de venir au bureau.

Quelle est la facette de votre métier que vous préférez ?
J’aime le métier de la location vacances pour sa diversité. Tantôt, je pars à la découverte de beaux biens, tantôt équipée d’un appareil photo et de quelques accessoires, je me transforme en photographe pour faire du home staging, ou équipée d’une trousse à outils, je deviens plombière ou électricienne. Une de mes nombreuses casquettes est aussi d’être une gestionnaire en conseillant, en guidant et en accompagnant nos propriétaires dans leur projet de location. Je suis aussi une hôtesse d’accueil parée de mon plus beau sourire pour l’arrivée de nos chers vacanciers. Comme vous l’avez compris, on ne s’ennuie jamais, chaque jour est différent.

Quelle est la facette de votre métier la plus difficile/compliquée ?
Parfois, la difficulté est d’apporter une solution rapide dans un monde où tout va très vite (e-mail, SMS, etc.) et où on ne nous laisse pas le temps de la réflexion pour des problématiques qui ne peuvent malheureusement pas toujours se régler dans l’urgence.

Que diriez-vous de Foncia à un ami ou à une amie qui souhaiterait y travailler ?
Foncia est une bonne école offrant un large choix de formations et des possibilités d’évolution de carrière, mais aussi des changements de postes. Chez Foncia, j’ai vu évoluer mon métier et je me suis épanouie, j’y ai également fait des rencontres improbables et tissé des liens forts au fil des années.

Quel est le cliché professionnel que vous souhaiteriez voir disparaître ?
Qui dit location vacances, dit seulement trois mois de travail dans l’année. C’est archi faux, nous œuvrons toute l’année, à la recherche de nouveaux mandats, car dans notre domaine, les mandats sont éphémères. De plus, j’accueille les vacanciers tout au long de l’année.

Par quels mots entamez-vous une rencontre avec des clients (internes ou externes) ?
« Bonjour Mme et M. …. » accompagné d’un sourire. Même si aujourd’hui les masques compliquent un peu la chose, je n’oublie pas que le sourire peut s’entendre.

Quelle innovation aimeriez-vous apporter dans votre activité ?
Pour un développement durable, une tablette serait idéale pour pouvoir faire des signatures électroniques sur tous nos documents.

Quelle est selon vous la plus belles des attitudes à avoir face à des clients ?
Je pense qu’il faut être à l’écoute, avoir de l’empathie et répondre à leur attente en apportant une solution à leur problématique.

Quelle est selon vous la plus belle expérience client ?
Lorsqu’un client vous dit qu’il a passé de superbes vacances, que l’appartement que vous lui avez proposé répondait à toutes ses attentes.
Je suis également très fière de compter dans mon portefeuille des propriétaires m’accordant leur confiance depuis vingt ans. C’est une des belles récompenses d’un travail bien fait.

Quel est le plus beau message qu’ait pu vous adresser un client ou une cliente ?
J’ai la chance d’accueillir une clientèle venant de tous horizons et je suis couverte de présents de toute sorte (spécialités culinaires de différents pays, vins, champagne, chocolats, livres, fleurs, etc.).

Dans quel engagement du groupe Foncia vous reconnaissez-vous le plus : expertise, réactivité ou transparence ? Pourquoi ?
La réactivité sans aucun doute. Le vacancier ne patiente pas, il est très souvent là pour une courte durée, et si par malchance le réfrigérateur tombe en panne, il n’attendra pas 2 ou 3 jours. Il faut pouvoir lui apporter une solution rapide.

Si vous étiez architecte, quel bâtiment auriez-vous souhaité concevoir ? Pourquoi ?
La statue de la Liberté pour sa beauté, pour ce pays fascinant que sont les États-Unis et bien sûr pour le symbole.

Avec quelle célébrité aimeriez-vous prendre un verre/être voisin ou voisine ? Pourquoi ?
Je me vois très bien voisine de Tahar Rahim. Sa simplicité, son naturel et son charme me séduisent. Sans parler de l’admiration empreinte de curiosité pour cet acteur qui interprète à merveille des rôles forts et aussi plus légers.
Je partagerais volontiers un verre avec Florence Foresti ou Inès Reg, car je suis sûre de passer un pur moment de bonheur. Leurs fraicheurs, leur pétillant, leurs gestuelles si particulières, leurs humours pleins d’énergie et de bienveillance sont les ingrédients indispensables de ma vie en ces moments moroses.

Avez-vous une anecdote professionnelle drôle, embarrassante, surprenante … que vous n’avez jamais racontée ?
Des anecdotes, dans ce métier, il y en a beaucoup. Mais je me souviens d’une cliente en particulier qui nous a appelés 2-3 jours avant son départ pour nous dire qu’elle avait passé un agréable séjour dans l’appartement que nous lui avions sélectionné, un rez-de-jardin avec un magnifique citronnier. Mais, la veille de son départ, cette dame se présente à l’agence en colère car elle avait des boutons sur tout le corps, entrainant des démangeaisons terribles. Elle se rendait immédiatement chez un médecin et souhaitait absolument que nous prenions en charge les frais de consultation et autres.
Elle nous a expliqué s’être badigeonné tout le corps avec les feuilles de ce citronnier si odorant. Elle nous tenait pour responsables car nous ne lui avions pas précisé que celui-ci avait été traité… Il n’y a pas eu de suite : le jour du départ, elle a déposé les clefs de l’appartement dans notre boîte aux lettres et nous n’avons plus jamais eu de nouvelles.