#FonciadOr 2018

Pierre, Antony (92)

Fonction : Responsable SEO (Search Engine Optimization)
Entité et lieu de travail : Direction de la communication et du marketing au siège – Antony (92)
Pierre est spécialiste du référencement naturel/SEO dans Google qui représente plus de 90 % du marché search au sein des pays européens où le groupe Foncia est présent. Sa mission est d’optimiser et coacher le référencement des principaux sites web du groupe ainsi que ceux de filiales afin d’alimenter la croissance de Foncia en contacts commerciaux et prospects qualifiés.
Dans cette matière très result-driven et data-driven, nos outils de monitoring montrent un attrait des clients et utilisateurs pour les pages web de Foncia : c’est très positif et encourageant.

Interview

Quelle est la première chose que vous faites en arrivant chez Foncia le matin ?
Je file à la cafétéria du siège me prendre un double expresso – sans sucre depuis quelque temps 🙂 – puis je remonte de façon tout aussi expresse à mon bureau.

Quelle est la facette de votre métier que vous préférez ?
J’ai une approche result-driven de mon métier et, comme tout entraîneur je pense, ce que j’apprécie le plus est de constater que les sites que je coache performent en référencement et gagnent en visibilité sur le Web. A fortiori quand il s’agit de challenger des pure players sur tel ou tel segment ou aspect, même si, sur le papier, ce sont des champions en ligne réputés intouchables.

Quelle est la facette de votre métier la plus difficile/compliquée ?
La facette la plus compliquée, c’est de bien maîtriser techniquement l’indexation des contenus par les moteurs de recherche : il y a une normalisation à respecter strictement afin d’éviter le contenu dupliqué, c’est-à-dire l’indexation de plusieurs exemplaires d’une même page web.

Que diriez-vous de Foncia à un ou une ami(e) qui souhaiterait y travailler ?
Si tu aimes les métiers de l’immobilier et la compétition, vas-y fonce !

Quel est le cliché professionnel que vous souhaiteriez tuer définitivement ?
À l’heure du digital, on n’est plus du tout enfermé(e) dans une spécialité ou contraint(e) par une formation initiale. Aujourd’hui, avec de l’envie, de la motivation, on peut acquérir efficacement et de façon autonome de nouvelles compétences grâce aux solutions d’e-learning, aux MOOC (Massive Open Online Courses), etc. et ce à moindre coût, voire même gratuitement. À titre personnel, j’ai été bluffé par la qualité du MOOC proposé par l’Inria sur le langage de programmation Python 3 (Fun-Mooc.fr) : c’est vraiment l’université à domicile.

Quelle innovation aimeriez-vous apporter dans votre activité ?
J’ai la chance d’évoluer dans un métier où le prescripteur (Google) innove et teste continuellement de nouvelles choses alors même qu’il bénéficie d’une avance considérable et pourrait poursuivre en roue libre à l’instar d’un athlète qui ralentit aux abords de la ligne d’arrivée étant sûr de gagner l’or. Pour nous, référenceurs/professionnels du SEO, cela se traduit de façon récurrente par de nouvelles opportunités de gain de visibilité en ligne dans un contexte de SEO game éminemment concurrentiel…

Quel est le plus beau message qu’ait pu vous adresser un client ?
Le SEO se doit d’être data-driven et non fonctionner au doigt mouillé ou selon les directives d’un grand sachem. En ce sens, le plus beau message que m’adressent mes clients et utilisateurs, c’est le faible taux de rebond, le fort volume de pages vues par visite ou encore une durée de visite moyenne tout sauf négligeable, indiqués par mon outil de web analytics. Ces métriques prouvent un réel intérêt pour nos contenus en ligne.

Dans quel engagement Foncia vous reconnaissez-vous le plus : expertise, réactivité ou éthique ? Pourquoi ?
Le choix est difficile, mais je choisis l’éthique car mon ADN est d’être un référenceur white hat, autrement dit un SEO éthique. On pourrait résumer l’approche :
• positivement, par la préoccupation de la satisfaction client-utilisateur dans une démarche d’apport de qualité et de valeur-ajoutée informative.
• négativement, par le refus de toute triche/hacking qui doperait artificiellement les performances au détriment des utilisateurs et de l’écosystème digital.

Si vous étiez un architecte, quel bâtiment auriez-vous souhaité faire construire ? Pourquoi ?
La bibliothèque d’Alexandrie car, en compilant les ouvrages les plus importants de l’Antiquité, c’était le Google de l’époque. Il y a plus de 20 siècles d’écart mais c’est la même ambition : centraliser l’ensemble du savoir universel au sein d’un bâtiment pour la bibliothèque d’Alexandrie et « organiser les informations à l’échelle mondiale pour les rendre accessibles et utiles à tous » pour Google.

Avec quelle célébrité aimeriez-vous prendre un verre/être voisin ? Pourquoi ?
J’aimerais avoir pour voisin Emmanuel Macron, car cela voudrait dire que mon appartement est situé en plein cœur du prestigieux VIIIe arrondissement parisien avec un prix immobilier moyen de 12 8001 euros/m² aujourd’hui 🙂

(1) Données Efficity – janvier 2020