Laurent, Saint-Jean-de-Monts (85)

Fonction : président
Entité et lieu de travail : Foncia Vendée – Saint-Jean-de-Monts (85)
Homme engagé, Laurent est déterminé à rendre sa filiale plus performante. Sa mission est de mettre en place la stratégie du Groupe par l’accompagnement quotidien et l’animation de ses équipes sur le terrain aux côtés des managers, chef.fe.s de service et directrices d’agence.

Interview

Quelle est la première chose que vous faites en arrivant chez Foncia le matin ?
Je dis bonjour aux équipes présentes, je dépose les navettes à la compta, j’allume mon ordinateur et finalise la gestion du temps de ma journée.

Quelle est la facette de votre métier que vous préférez ?
La multiplicité des tâches et sujets (RH-juridique-technique-organisation…) et surtout comme aux Galeries Lafayette, il se passe toujours quelque chose !

Quelle est la facette de votre métier la plus difficile/compliquée ?
La gestion des hommes et des femmes de mes équipes quand ils ou elles rencontrent des difficultés dans leur vie personnelle. Car il est impossible de rester insensible à la détresse d’un collaborateur avec qui l’on travaille, tout en devant trouver des solutions pour assurer la continuité et l’efficacité du service concerné.

Que diriez-vous de Foncia à un ou une ami(e) qui souhaiterait y travailler ?
C’est une boîte qui bouge, innove, dans laquelle on ne s’ennuie jamais car elle est en mouvement perpétuel.

Quel est le cliché professionnel que vous souhaiteriez tuer définitivement ?
L’agent immobilier bling bling, tchatcheur et approximatif sur tous les sujets.

Par quels mots entamez-vous une rencontre avec un client (ou un client interne) ?
« Comment allez-vous ? »

Quelle innovation aimeriez-vous apporter dans votre activité ?
J’aimerais que l’on invente la téléportation pour pouvoir passer d’une agence à l’autre immédiatement et limiter les trajets en voiture.
Il faut bien rêver 😉

Quelle est selon vous la plus belle des attitudes à avoir face à un client ?
Garder le sourire quoi qu’il se passe 🙂

Quelle est votre plus belle expérience client ?
Il y a une dizaine d’années, l’équipe et moi-même avons accompagné, pour trouver un logement, une personne ayant perdu sa femme et en conséquence une partie des revenus de la famille, et qui ne trouvait pas à se reloger.
Nous lui avons trouvé ce qu’il cherchait et depuis, régulièrement, quand nous nous croisons, il me rappelle sa gratitude à une époque difficile de sa vie, qui lui a permis de rebondir.
Même si je lui souligne que nous n’avons fait que notre métier, ses remerciements chaleureux nous renvoient au fait que nous intervenons sans forcément le vouloir dans la vie des gens et que nous pouvons aussi, par la réalisation d’un acte basique qu’est une location, agir à un moment essentiel de la vie pour quelqu’un.

Quelle est le plus beau message qu’ait pu vous adresser un client ?
Celui que j’ai évoqué précédemment, qui exprime une grande gratitude.

Dans quel engagement Foncia vous reconnaissez-vous le plus : expertise, réactivité ou éthique ? Pourquoi ?
Expertise, comme juriste, l’analyse et la réponse aux questions des clients ne supportent pas de mon point de vue l’approximation.
Et avec l’expérience, il est nécessaire de prendre du recul pour répondre aux demandes du clients en apportant une vision à plus long terme et apporter un conseil (technique, juridique ou autre) pour éviter qu’ils ne prennent des décisions trop rapides qui n’iront pas forcément dans le sens de l’intérêt et de la valorisation de leur patrimoine.

Si vous étiez un architecte, quel bâtiment auriez-vous souhaité faire construire ? Pourquoi ?
Le musée Guggenheim à New York, disruptif dans l’environnement des gratte-ciels new-yorkais par sa construction en spirale. Il propose une lecture des œuvres novatrices et rompt totalement avec le concept de salle d’exposition. L’éclairage est également innovant dans ce musée, avec un énorme puits de lumière situé au centre du bâtiment, qui permet d’éclairer tous les étages du musée.
J’apprécie aussi beaucoup Franck Lloyd Wright, pour son approche de l’architecture pensée comme un espace de vie, où même le décor intérieur doit être pensé pour s’y sentir bien.

Avec quelle célébrité aimeriez-vous prendre un verre/ être voisin ? pourquoi ?
Etienne Daho, parce que je suis fan depuis que je suis ado, et que c’ est quelqu’un qui m’apparaît sympathique, simple et qui est ouvert sur les arts en général. Je me vois bien boire un verre ou un café en terrasse avec lui pour échanger sur nos derniers coups de cœur artistiques.

Avez-vous une anecdote professionnelle, drôle, embarrassante, surprenante… que vous n’avez jamais racontée ?
Il y a quelques années, suite à une agression, j’ai eu la mâchoire cassée, ce qui nécessitait de passer un IRM. En arrivant dans la salle, je reconnais la médecin qui était un membre de CS d’un des immeubles que je gérais et qui était évidemment surprise de me voir.
Et là, je ne sais pas par quel réflexe, j’ai commencé à lui parler de son immeuble. Cela était visiblement incompréhensible et j’ai bien vu à son regard que je n’étais pas en forme et qu’elle était embarrassée, tout comme moi.
Comme il s’agit d’une personne bien élevée, elle n’a jamais évoqué cet épisode lors de nos échanges suivants et je l’en remercie 😉