Jérôme, Antony (92)

Fonction : Business Partner, direction des systèmes d’information
Entité et lieu de travail : siège du groupe Foncia – Antony (92)
Ambassadeur de la direction des systèmes d’information sur le réseau, Jérôme est facilitateur des échanges et acteur dans le cadre d’ouvertures de sites, de déménagements ou de regroupements.

Interview

Quelle est la première chose que vous faites en arrivant au travail le matin ?
Je dis « Bonjour » à l’équipe sur le plateau du service support si je suis à Antony, après avoir déjà salué des dizaines de personnes dans le hall et dans les couloirs du siège. Salutations forcément plus distancées depuis cette mi-mars 2020.

Quelle est la facette de votre métier que vous préférez ?
Le côté ambassadeur de la DSI sur le réseau et les différentes directions du siège (RH, communication et marketing, métiers…). Au plus proche du terrain, mon rôle est d’accompagner l’intégralité des équipes sur les bonnes pratiques à adopter au quotidien. C’est un métier avec beaucoup d’humain.

Quelle est la facette de votre métier la plus difficile/compliquée ?
Arriver à se coordonner avec les différentes équipes intervenant dans l’ouverture d’un nouveau site, d’une nouvelle agence. Il est impératif que le jour J et à l’heure dite, tout fonctionne, et notamment le réseau informatique. Nous sommes attentifs à ce que nos collègues puissent travailler connectés en toute sérénité. Une ouverture de site ou d’agence apporte du changement dans les habitudes, nous faisons en sorte de faciliter la prise en main de leur poste et de leur nouvel environnement de travail.

Que diriez-vous de votre société à un·e ami·e qui souhaiterait y travailler ?
Chez Foncia depuis plus de 20 ans, je l’ai toujours connue dynamique. Il convient malgré cela d’être agile et réactif car de nombreuses offres de mobilité sont proposées à travers toute la France.

Quel est le cliché professionnel que vous souhaiteriez tuer définitivement ?
Le fameux « oh vous les informaticiens, vous parlez toujours votre langage incompréhensible ». Chaque spécialité a ses acronymes et son jargon technique.

Par quels mots entamez-vous une rencontre avec un·e client·e interne ?
« Bonjour, que puis-je faire pour aider votre quotidien ?»

Quelle innovation aimeriez-vous apporter dans votre activité ?
Je suis parvenu (après des années de tentatives) à mettre en place un programme « Vis ma vie » pour les équipes de la DSI afin de les sensibiliser à la nécessité de réactivité dans nos réponses au quotidien. Chaque mois, sur la base du volontariat, des collaborateurs de la DSI partent en immersion sur site pendant deux jours, pour rencontrer les équipes et échanger sur leur quotidien respectif et les problématiques qu’ils peuvent rencontrer.
Les retours sont très positifs et je souhaiterais que cette démarche puisse être étendue à d’autres services du Groupe, afin de fluidifier les échanges et la compréhension de nos métiers.

Quelle est selon vous la plus belle des attitudes à avoir face à un·e client·e interne ?
L’écouter, l’entendre, et prendre le temps de lui répondre.

Quelle est votre plus belle expérience client ?
En 2003, j’ai eu le plaisir de voyager avec le fondateur du Groupe, M. Lorenzetti, lors du rachat d’un cabinet à Vannes, pour gérer la mise en place de l’informatique. Le lendemain, j’ai dîné avec le dirigeant qui venait de nous céder son agence et nous avons longuement échangé sur les fonctionnements et projets IT du Groupe. Il avait besoin d’échanger avant de « laisser les clés de la maison », comme il me l’a précisé ce soir-là. Un moment et un échange de grande qualité dans un climat de confiance. J’en garde un très bon souvenir !

Dans quel engagement du groupe Foncia vous reconnaissez-vous le plus : expertise, réactivité ou éthique ? Pourquoi ?
La réactivité. Après plus de vingt années à visiter nos agences, j’ai cette connaissance des lieux et des acteurs à mettre en présence ou à rapprocher pour que les choses soient plus fluides.

Avec quelle célébrité aimeriez-vous prendre un verre/être voisin·e ? Pourquoi ?
Henry Chavancy, centre du Racing 92, pour son attachement au maillot ciel et blanc depuis toujours, et parce que ce club est pour nombre d’entre nous devenu le nôtre chez Foncia depuis plusieurs années (je suis moi-même un abonné de la première heure).
Je vois d’ici mes amis toulonnais ou toulousains, pour ne citer que ces deux bastions de l’Ovalie, se tordre à la lecture de ces mots 🙂 .