Elisabeth, Paris (75)

Fonction : directrice commerciale de Paris nord-ouest IdF
Entité et lieu de travail : Foncia transaction
Le métier d’Elisabeth consiste à dynamiser tout un périmètre et à manager les directeurs et directrices des ventes.

Interview

Quelle est la première chose que vous faites en arrivant chez Foncia le matin ?
Un grand et fort « BONJOUR TOUT LE MONDE » avant de saluer individuellement.

Quelle est la facette de votre métier que vous préférez ?
Voir des collaborateurs en performance grâce à notre méthodologie de travail et aux outils développés.

Quelle est la facette de votre métier la plus difficile/compliquée ?
Être patiente… et prendre du recul, donner son énergie est chose fatigante 🙂

Que diriez-vous de Foncia à un ou une ami(e) qui souhaiterait y travailler ?
Qu’aujourd’hui, il s’agit de LA société en transaction dans laquelle il faut être : dynamisme des dirigeants, outils innovants, moyens très performants, accompagnement quotidien – management / BO…
Bref, jamais seule mais en toute autonomie dans un cadre incroyable pour de la transaction en France.

Quel est le cliché professionnel que vous souhaiteriez tuer définitivement ?
Que l’agent immobilier sert à ouvrir des portes… Quand on sait que ça représente maximum 15 % du boulot… C’est rageant.

Par quels mots entamez-vous une rencontre avec un client (ou un client interne) ?
J’ai deux sortes de clients : mes CI (consultants immobiliers) et les clients mécontents de mes CI 🙂 :

  • Pour mes CI : « Comment ça va ? » ou « Comment puis-je t’aider ? »
  • Pour les clients mécontents : « Bonjour et, tout d’abord, merci de m’appeler afin que nous puissions échanger sur la situation que vous rencontrez ».

Quelle innovation aimeriez-vous apporter dans votre activité ?
Un espace client pour nos mandants au sein duquel ils trouveraient toutes les actions mises en place pour la commercialisation, les photos du reporter pro, les diagnostics… Avec, en sus, un espace messagerie direct avec le CI et qui garderait l’historique des communications.

Quelle est selon-vous la plus belle des attitudes à avoir face à un client ?
L’HONNÊTETÉ : j’ai fait, je n’ai pas fait, je sais, je ne sais pas mais je me renseigne…
Et stop aux discours commerciaux tout faits.

Quelle est votre plus belle expérience client ?
La réussite de jeunes CI ou, encore plus, de CI qui ont vécu des passages compliqués en terme de résultats, que nous avons accompagnés, qui nous ont fait confiance et qui maintenant s’éclatent dans leur job !

Quel est le plus beau message qu’ait pu vous adresser un client ?
Un monsieur âgé, qui a acheté un emplacement de parking pour sa voiture de collection. Il est venu quasi tous les jours durant la durée du compromis et je l’ai reçu à chaque fois à la place du CI pour le rassurer, et je l’ai accompagné chez le notaire.
Il a écrit directement au siège afin de me remercier.

Dans quel engagement Foncia vous reconnaissez-vous le plus : expertise, réactivité ou éthique ? Pourquoi ?
RÉACTIVITÉ – il est primordial dans mon métier de pouvoir répondre à toutes les demandes.

Si vous étiez un architecte, quel bâtiment auriez-vous souhaité faire construire ? Pourquoi ?
La SAGRADA FAMILIA… Éternellement en mouvement 🙂

Avec quelle célébrité aimeriez-vous prendre un verre/être voisine ? Pourquoi ?
Stéphane PLAZA… deux/trois trucs à voir avec lui 🙂 🙂 🙂
Ou sinon, pour un apéro sympa, Fabrice LUCCHINI !

Avez-vous une anecdote professionnelle, drôle, embarrassante, surprenante… que vous n’avez jamais racontée ?
OUI 🙂
Je suis dans une agence quand l’un des CI vient et m’explique qu’il a une nouvelle passion, la photo. Il me dit que c’est trop bien et que du coup, il faut absolument qu’il me montre. Et là… une photo de lui, totalement nu, avec une grosse pomme – les pommes de déco – qui lui cache…
Bref, grand moment de solitude…  Je le regarde et là, très sérieusement, je lui dis : « X, ça, plus jamais… Jamais ! » et je me suis remise à bosser, l’air de rien… mais légèrement mal à l’aise quand même.