Alexandre, Perpignan (66)

Fonction : Gestionnaire clientèle
Entité et lieu de travail : Agence Foncia – Perpignan (66)
Alexandre Zidani gère un portefeuille de 60 copropriétés.

Interview

Quelle est la première chose que vous faites en arrivant au travail le matin ?
En règle générale, j’arrive tôt afin de préparer mon poste de travail pour pouvoir commencer la journée dans de bonnes conditions.

Quelle est la facette de votre métier que vous préférez ?
Partager et communiquer avec tous les collaborateurs de l’agence ainsi qu’avec les copropriétaires et m’enrichir de ces échanges. Toutes les expériences, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, sont une richesse.

Quelle est la facette de votre métier la plus difficile/compliquée ?
Courir après le temps. Nous recevons au quotidien beaucoup de demandes (par e-mail, téléphone, etc.). Il y a énormément d’attentes de la part des copropriétaires et un enjeu essentiel de réactivité. Pour atteindre le niveau de satisfaction attendu, nous devons donc courir pour réaliser toutes les missions que nous avons chaque jour, tout en gérant aussi les imprévus. C’est ce qui est bien dans ce travail : chaque jour est différent et nous ne savons jamais à quoi nous attendre !

Que diriez-vous de votre société à un ou une amie qui souhaiterait y travailler ?
Foncia a des valeurs humaines. Bien que le métier de gestionnaire puisse paraître solitaire, c’est bien en équipe que nous avançons et que nous relevons les défis du quotidien, et j’ai eu la chance de pouvoir intégrer une équipe.

Quel est le cliché professionnel que vous souhaiteriez tuer définitivement ?
« Ce qui vous intéresse, c’est de prendre des honoraires ». Au contraire, ce qui nous intéresse, c’est de faire voter les travaux nécessaires à la bonne conservation d’une copropriété. Les honoraires sont justifiés et sont calculés au mieux pour correspondre à la charge de travail de chacun mais aussi pour s’approcher au mieux des attentes des copropriétaires.

Par quels mots entamez-vous une rencontre avec des clients (ou un client interne) ?
« Comment allez-vous ? »

Quelle est selon vous la plus belle des attitudes à avoir face à des clients ?
Avoir une écoute pleine et entière. Nous souhaitons que les copropriétaires se sentent considérés et réalisent que leur problème est bien pris en compte. L’écoute est pour cela essentielle.

Quelle est votre plus belle expérience client ?
Avoir réussi à reconquérir une copropriété d’une dizaine de lots qui était squattée, dont les parties communes avaient été détériorées et les copropriétaires terrorisés. En fédérant les copropriétaires, nous avons pu remettre en ordre l’immeuble. Aujourd’hui, les copropriétaires souhaitent s’investir dans leur copropriété et ainsi la préserver.

Quel est le plus beau message qu’ait pu vous adresser un client ou une cliente ?
En lien avec l’expérience racontée ci-dessus, une fois la situation rétablie, j’ai reçu de nombreux témoignages de reconnaissance. Un des locataires de l’immeuble est même venu me serrer la main les larmes aux yeux car cette situation leur a redonné espoir. C’est dans ces moments que l’on voit que notre travail a un sens. C’est très gratifiant.

Dans quel engagement du groupe Foncia vous reconnaissez-vous le plus : expertise, réactivité ou transparence ? Pourquoi ?
Je dirais la réactivité. Comme expliqué plus haut, je fais au mieux chaque jour pour être le plus réactif possible pour répondre aux besoins et attentes des copropriétaires. C’est un réel besoin, une exigence de leur part et il faut leur répondre dans les meilleurs délais.